CMI’nov obtient des financements additionnels dans le cadre de l’impact COVID-19.

Monistrol sur Loire, le 15 mai 2020

Dans le contexte de la gestion de l’impact du COVID-19, CMI’nov a obtenu des prêts PGE et Rebond de la région et Bpi France. Corinne Pain, Directrice Générale a déclaré: “Malgré l’impact relativement faible du COVID-19 sur nos programmes, ces financements vont nous permettre de travailler sereinement sur notre future levée de fonds.” Bernard Pain, Président, a ajouté:” Le développement préclinique de notre dispositif mini-invasif pour le traitement de la régurgitation mitrale avance bien. Notre objectif est de franchir l’étape cruciale du “First in man” en 2022”.

La régurgitation mitrale est une maladie cardiaque chronique et irréversible qui touche plus de 8 millions de personnes aux Etats-Unis et en Europe.

Parmi celles-ci, environ 2 millions souffrent de régurgitation fonctionnelle modérée à sévère (de grade 3-4): les feuillets de la valve sont intacts, mais en raison de la dilatation du ventricule associée à la décompensation cardiaque, ces deux feuillets  sont trop éloignés l’un de l’autre pour assurer une fermeture efficace de la valve. A ce stade de la maladie, l’espérance de vie est en général inférieure à 7 ans.

Certains dispositifs médicaux peuvent être utilisés pour rapprocher les deux  feuillets (technique d’agrafage bord-à-bord) grâce à une approche mini-invasive transcathéter/transfémorale. Malheureusement, aujourd’hui seule une très faible proportion (<5%) de patients peut en bénéficier

CMI’nov développe Mit’rep, un dispositif médical d’annuloplastie mini-invasif de nouvelle génération pour le traitement de la régurgitation mitrale fonctionnelle (ou secondaire).

Des spires en nitinol, un alliage à mémoire de forme, sont introduites par voie transcathéter transapicale, placées sur le pourtour de l’anneau mitral natif afin de fixer une tresse textile utilisée pour renforcer et réduire le diamètre de l’anneau mitral. Par traction sur un mono filament interne à la tresse, l’anneau mitral est ainsi réduit sous contrôle échographique en temps réel.

Pour plus d’information, merci de contacter corinne.pain@cmi-nov.com